nuestra-historia-offequipos-de-laboratorio-offinstalaciones-maquinaria-offmejora-continua-off

Nos racines : plus d'un siècle de tradition familiale autour de la production de fer et d'acier

La société Electroaceros appartient à la famille Astibia de Pampelune. Le nom d'Astibia est lié depuis très longtemps au secteur du fer, car il provient du nom de l'une des anciennes forges de la petite ville navarraise de Leitza, forge qui figure dans plusieurs documents au moins depuis l'année 1535. Leitza, de même que d'autres bourgs proches du bassin de Pampelune, a toujours été un lieu à forte tradition forgeronne. Ce lieu conserve d'ailleurs les vestiges d'une dizaine de forges. Selon le Dictionnaire Géographique de Pascual Madoz (1845-1850), il existait à Leitza « huit forges de haches très réputées dans toute la Navarre et le Guipúzcoa ».

Et c'est précisément chez un natif de Leitza, Juan Fermín Astibia Zabaleta (1878-1969), que se trouvent les plus proches origines de la tradition industrielle de la famille Astibia. En 1903, Fermín Astibia et son frère Francisco ouvrent un atelier-forge de machines agricoles dans la rue Sanduandia de Pampelune, qu'ils agrandissent peu après et transfèrent à la rue Mayor de la capitale de la Navarre.

Après le décès prématuré de son frère, Fermín Astibia maintient l'activité seul et, en 1914, transfère son affaire de construction de machines agricoles au quartier San Juan de Pampelune.En 1970, après plus de cinquante ans passés à cet endroit, l'entreprise de machines agricoles (marque « FA » déposée depuis 1931) déménage à Mendillorri, qui fait aujourd'hui partie de Pampelune, où elle poursuit son activité jusqu'au milieu des années quatre-vingt-dix du siècle passé.

En 1970, après plus de cinquante ans passés à cet endroit, l'entreprise de machines agricoles (marque « FA » déposée depuis 1931) déménage à Mendillorri, qui fait aujourd'hui partie de Pampelune, où elle poursuit son activité jusqu'au milieu des années quatre-vingt-dix du siècle passé.

historia-1

Vue des premières installations d'Electroaceros à Etxabakoitz (Navarre), années 1940.

historia-2Couvertures de brochures publicitaires et photographies antérieures à 1960 de quelques-unes des machines fabriquées par Electroaceros.

 

Electroaceros FA

En 1941, c'est au sein même de la famille de Fermín Astibia et de son affaire de machines agricoles que se produit la relève avec l'un de ses fils, le Pamplonais Carlos Astibia Irure (1908-1981), qui fonde l'entreprise « Electroaceros FA ». Les premières installations d'Electroaceros sont construites à Etxabakoitz, au sud-ouest de Pampelune. Pour la mise en marche de la nouvelle affaire, Carlos Astibia conçoit un four triphasé à arc direct pour fondre la ferraille d'acier doté d'un système original de régulation électrohydraulique. Ces premières installations comprennent aussi un cubilot pour la fonte de fer.

Outre la fonte de pièces en acier moulé pour de nombreuses entreprises, Electroaceros travaille pour l'usine de machines agricoles fondée par Fermín Astibia, pour laquelle il produit des pièces de charrues et d'autres machines jusqu'alors en fonte de fer et forgées. Au cours de ces premières décennies, Electroaceros construit également différentes machines de sa propre marque (Electroaceros FA), notamment des grues à flèche de petite taille, des remorques agricoles, des chariots élévateurs, des mélangeurs pour la préparation de granulés pour animaux et de ciment, des granuleuses, des charrues à disques et des machines à damer pour les terrains de football.

Les ateliers de fonte d'Electroaceros sont restés à Etxabakoitz jusqu'en 1961, année de leur déménagement à Mendillorri, mentionné plus haut, à l'est de Pampelune, où commence la deuxième étape de l'histoire de l'entreprise. Avec le départ en retraite de Carlos Astibia Irure au début des années soixante-dix, la direction de l'entreprise passe aux mains de l'un de ses fils, Fermín Astibia Ayerra, ingénieur industriel. Jusqu'à sa récente retraite, il a été l'âme et le responsable des importants travaux de rénovation des différentes sections de l'entreprise à une époque de profonds bouleversements et de difficultés en tout genre dans ce secteur industriel. L'urbanisation des terrains de Mendillorri, à la fin des années quatre-vingt-dix, a contraint l'entreprise à déménager une nouvelle fois. Depuis 2000, Electroaceros S. A. est installé dans la zone industrielle des Agustinos-Soltxate de la capitale navarraise. Et pour les équipes qui aujourd'hui forment l'entreprise, ce sont de nouveaux défis et améliorations qui se posent après une trajectoire qui aligne déjà environ 75 ans d'existence.

Humberto Astibia, Pampelune, janvier 2015.

historia-3Four électrique FA 2 à l'intérieur de l'usine d'Etxabakoitz vers 1941.

historia-4

À droite, construction des bâtiments d'Electroaceros à Mendillorri (Navarre) vers 1960. En haut à gauche, vue aérienne des installations dans les années 1990.

À gauche, fonderie dans les années 1970 et 1990. Au-dessous, ligne de fusion (four à arc et four à induction) et ligne de moulage d'Electroaceros dans les années 1990.